Les Presses universitaires de la Nouvelle-Calédonie

Seules presses universitaires francophones du Pacifique, les Presses universitaires de la Nouvelle-Calédonie (PUNC) ont vocation à contribuer à l’édition d’ouvrages et de revues à caractère scientifique. Elles sont un outil de diffusion et de promotion de travaux de recherche – notamment conduits à l’Université de la Nouvelle-Calédonie – qui présentent un intérêt pour la Nouvelle-Calédonie et au-delà pour l’Océanie.
Elles ont également pour mission de faciliter l’accès à des ouvrages de référence concernant la Nouvelle-Calédonie (jusque-là uniquement disponibles en anglais, en allemand, etc.) à travers des traductions.
Les PUNC ont par ailleurs pour ambition de faire connaître la recherche francophone au sein de la région Pacifique par la mise en place d’une politique de communication bilingue et de coéditions.

Les PUNC se sont vues décerner en 2019 le prix spécial du Jury pour l’ensemble de ses publications à l’occasion du Salon international du livre océanien (SILO). Popaï est un prix littéraire initié par madame Déwé Gorordey, alors vice-présidente du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et attribué dans le cadre du SILO. Véritable gage de qualité pour les livres primés, les prix sont attribués par un jury de professionnels du livre et de la culture.

 

Dernière(s) parution(s)

             

 

Les collections

La collection CRESICA porte l’ambition de valoriser des travaux collectifs des membres du Consortium pour la
Recherche, l’Enseignement Supérieur et l’lnnovation en Nouvelle-Calédonie. Qu’il s’agisse d’actes de colloques,
de restitutions d’ateliers ou encore de projets de recherche, cette collection met en avant des productions
communes aux chercheurs des neufs organismes membres de ce consortium (le BRGM, le CHT, le Cirad, le CNRS, l’IAC, l’Ifremer, l’IPNC, l’IRD et l’UNC).

La politique scientifique du CRESICA se décline selon trois objectifs thématiques, qui structurent le projet scientifique partagé du consortium :
– la valorisation du capital naturel (biodiversité, mine et environnement) ;
– l’amélioration de la santé en lien avec l’environnement et les sociétés ;
– l’accompagnement de l’évolution institutionnelle, sociétale et culturelle ;
et deux axes transversaux :
– l’insularité – la globalisation ;
– le changement climatique.

La collection CRESICA s’adresse aux acteurs de la recherche, aux institutions de la Nouvelle-Calédonie
(aux élus et aux services techniques), comme à toute personne s’intéressant aux problématiques de recherche
et de développement propres à la Nouvelle-Calédonie.

Biodiversité en Océanie, un besoin urgent d’action, Nouméa 2019

La collection La-Ni regroupe les travaux des membres des équipes SHS ERALO et TROCA de l’université de la Nouvelle-Calédonie. Son nom, La-Ni, « Le chemin des richesses » en nengone permet d’affirmer l’ancrage calédonien des deux équipes et il est emblématique des centres d’intérêt et axes de recherche sur lesquels travaillent ces deux équipes. Leur approche est résolument pluridisciplinaire, voire interdisciplinaire, et encourage la complémentarité des outils méthodologiques.

Les objets d’analyse centraux de TROCA se trouvent dans l’étude des sources orales, écrites, historiques, géographiques ou archéologiques qui permettent de restituer, dans leur complexité synchronique et diachronique, les trajectoires des sociétés contemporaines d’Océanie.

Du peuplement initial à l’arrivée des Européens, 3 000 ans d’histoire ont forgé l’histoire de l’archipel calédonien dans cet environnement fluide que constitue l’espace océanien. La dialectique temps-long/temps court qui s’applique à cet espace fluide constitue la matrice des recherches menées par TROCA.

ERALO a pour objet central les langues, les discours et les dynamiques plurilingues et explore, en particulier, les créations, les mobilités et les idéologies au travers d’entrées pluridisciplinaires (linguistiques, géographie, sociolinguistique, études visuelles).

Les projets de recherche, de formation et de médiation de cette équipe ont pour objectif de contribuer à la valorisation des langues et cultures océaniennes. Les actions de terrains incluent les milieux scolaires, urbains et artistiques. Il s’agit, ici, de contribuer à la pluralité sociale à partir des besoins.

 

Du quartier au Pays, sociabilités pluriculturelles et appartenance en Nouvelle-Calédonie Ethnographie de Katiramona-Nondoué (Dumbéa)

Cette collection entend valoriser des travaux de recherche originaux portant sur la Nouvelle-Calédonie et son environnement régional, notamment à partir des axes de recherche identifiés au sein de l’équipe du LARJE, rattachée à l’Université de la Nouvelle-Calédonie, ou encore de ceux du Consortium pour la recherche, l’enseignement supérieur et l’innovation en Nouvelle-Calédonie (CRESICA) ou du Pacific Islands Universities Research Network (PIURN).
Elle a pour ambition de favoriser l’édition et la diffusion de travaux prenant notamment en compte un facteur majeur du Pacifique Sud, le multiculturalisme qui impacte les règles normatives, l’économie autant que la gestion.
Dans le domaine du droit, en relation au multiculturalisme, le pluralisme juridique est un des thèmes majeurs mis en lumière dans cette collection car il suppose de repenser en permanence les modèles de création, d’intégration ou d’articulation des normes, comme il influe sur la place et le rôle respectifs des institutions locales et de l’État dans une région (Pacifique Sud) où coexistent différents modèles de gouvernance.
Les travaux en économie concernent prioritairement la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis-et-Futuna, ainsi que leur environnement régional. Les axes majeurs de ces recherches sont les ressources (actuelles et futures), le développement durable, le rééquilibrage économique, social et humain, ainsi que les modèles de développement dans des contextes d’éloignement ou d’émancipation vis-à-vis de la métropole.
Dans le domaine de la gestion, les axes de recherche portent essentiellement sur l’impact du multiculturalisme au niveau du management des ressources humaines, plus généralement sur la recherche d’outils d’intermédiation entre les modèles océaniens et internationaux.

La collection LIRE a pour objectif la publication sous différents formats des travaux menés au sein du Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Éducation (LIRE) de l’Université de la Nouvelle-Calédonie, avec de possibles collaborations avec d’autres équipes de l’UNC (notamment le LARJE et l’équipe en émergence TROCA), des partenaires locaux (CRESICA, institutions calédoniennes) ou régionaux (PIURN et universités partenaires).

Les publications contribuent à la mise en œuvre du projet scientifique du LIRE sur les questions de « réussite éducative en contexte multiculturel ». Elles ont un lien étroit avec les trois principaux thèmes de recherche du laboratoire : « innovation en éducation », « santé et bien-être de la jeunesse en Océanie », « analyse comparée des systèmes éducatifs et des politiques éducatives en Océanie ». Les approches pluri et/ou interdisciplinaires sont privilégiées, tout comme celles avec une dimension comparative affirmée, notamment à l’échelle océanienne. La collection soutient le développement de recherches en éducation en Nouvelle-Calédonie et en Océanie, mais elle est ouverte aux travaux menés en lien avec les autres champs disciplinaires représentés au sein du LIRE.

Les travaux publiés abordent plus particulièrement les thématiques suivantes : l’éducation en contexte multiculturel ; les inégalités socio-économiques, et notamment celles liées au genre, et leur impact sur l’éducation et la réussite ; les problématiques de bien-être et de santé, d’image corporelle et d’estime de soi ; la didactique des disciplines ; les savoirs traditionnels et leur mode de transmission ; la diversité des appartenances ; l’éducation au patrimoine ; le plurilinguisme ; les rapports complexes entretenus par les populations avec l’École ; les systèmes éducatifs et les politiques éducatives en Océanie ; la formation à la citoyenneté.

La collection Résonances a une vraie ambition locale, celle de permettre l’accès de tous à des ouvrages de référence, importants pour la Nouvelle-Calédonie, à travers des politiques de traduction de et/ou de réédition. Elle vise également la publication de textes contemporains éclairant des problématiques néo-calédoniennes en partenariat avec les acteurs de la culture sur le territoire ou dans le Pacifique. Cette collection fait une part non négligeable aux richesses iconographiques du territoire et de la région.

Presses universitaires de La Nouvelle-Calédonie (PUNC)

Françoise Cayrol | Coordinatrice éditoriale

ico-tel   290 475
ico-mail   francoise.cayrol@unc.nc
ico-mail   punc.coordination@unc.nc