Sous le ciel de l’exil – Autobiographie poétique de Marius Julien, forçat de Nouvelle-Calédonie

Cet ouvrage propose, pour la première fois, le témoignage poétique d’un « transporté » au bagne de la Nouvelle-Calédonie. Ces forçats constituent les trois quarts des condamnés qui y furent envoyés entre 1864 et 1897.
Marius Julien (1859-1929) écope des travaux forcés à perpétuité pour une tentative d’assassinat sur un gardien de prison. Cet orphelin, voleur, ami des prostituées et détrousseur de marins ivres dans le port de Toulon, passe près de quarante ans sur l’île Nou, épicentre du bagne calédonien, avant de terminer ses jours auprès d’une écrivaine australienne reconnue, Wolla Meranda.
Il laisse une œuvre remarquable composée sur des cahiers d’écolier : des centaines de poésies, qu’il offrait, vendait ou gardait pour lui. À travers ces poèmes se dessine une histoire sensible et inédite du bagne. Marius Julien y dépeint sa jeunesse, sa famille, ses remords, la vie au bagne, la peur, la « discipline », la nourriture, les soins, les maladies, l’amitié, l’amour, le rapport à la nature, l’ennui ou l’attente, la mort. Ses productions, politiques, sociales, naturalistes, mélancoliques ou romantiques, révèlent au lecteur, chose exceptionnelle, la vie intérieure d’un forçat.

 

Télécharger le livre

Caractéristiques
ico-telLA-NI
ico-tel2020
ico-telGwénael Murphy, Louis Lagarde, Eddy Banaré, avec la contribution d’Aurélia Rabah Ben Aïssa

PARTAGERFacebookTwitterLinkedinCet ouvrage propose, pour la première fois, le témoignage poétique d’un « transporté » au bagne de la Nouvelle-Calédonie. Ces … Lire la suite