Gaël Lagadec est président de l’UNC depuis 2013. Il était précédemment vice-président du conseil d’administration de l’UNC et présidait la commission « emplois » en matière d’enseignement et de recherche (2011-2013). Gaël Lagadec a obtenu une maîtrise en sciences économiques à l’université de Bretagne occidentale en 1993, puis un DEA changement social et développement à l’université de Lille 1, avant d’y soutenir son doctorat en sciences économiques, en 1997. Il est habilité à diriger des recherches (HDR) depuis 2011.
Il enseigne à l’UNC en tant que maître de conférences en sciences économiques depuis 1998, après avoir été attaché temporaire d’enseignement et recherche et allocataire de recherche à l’université de Lille 1, entre 1994 et 1997. En 2000, il devient responsable pédagogique de la maîtrise en droit public, puis administrateur provisoire du département Droit, économie, gestion en 2001.
De 2000 à 2002, il est également responsable pédagogique de la formation en Deug d’AES (administration économique et sociale), avant de prendre la direction des études puis la direction du département Droit, économie, gestionv v (2003-2006). De 2005 à 2008, Gaël Lagadec est responsable pédagogique de la L1 de la licence d’économie-gestion, puis, de 2006 à 2008, directeur adjoint du département Droit, économie et gestion et président de la commission des finances.
Parallèlement, il prend des responsabilités administratives au sein de l’UNC, en étant membre élu du conseil scientifique (2004-2009). Il est corédacteur des mémoires en défense de l’UNC dans les procédures contentieuses depuis 2007. De 2009 à 2013, Gaël Lagadec est membre élu du conseil d’administration, chargé de mission au sein du contrat quadriennal et membre de la section disciplinaire.
Ses principaux enseignements concernent la microéconomie, l’économie publique et l’économie des décisions publiques.

Professeur de droit public, j’ai participé depuis l’origine à toutes les étapes de l’expansion de la transformation de l’Université française du Pacifique en Université de la Nouvelle-Calédonie. Je dispose d’une bonne capacité d’expertise sur les institutions de la Nouvelle-Calédonie.

Guylène Nicolas est maître de conférences, habilitée à diriger des recherches en droit public et spécialisée en droit de la santé. En poste à la Faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille Université depuis 2000, elle a bénéficié d’un contrat de délégation auprès de l’Université de la Nouvelle-Calédonie de 2010 à 2014. Membre de l’UMR 7268 ADES, elle était alors rattachée à l’équipe du LARJE. Elle dirige actuellement le master professionnel droit médical et pharmaceutique ainsi que le DU Éthique et responsabilité des professionnels de santé.

Après une thèse sous la direction du Doyen Louis Favoreu sur le droit constitutionnel du commencement de la vie, elle consacre l’essentiel de sa recherche au droit constitutionnel de la santé, droit des malades, droit de la bioéthique, droit de la santé publique. Dans le cadre de ses travaux, le séjour passé en Nouvelle-Calédonie lui a permis d’étudier l’évolution du droit de la santé dans un contexte multiculturel, également en lien à la réglementation de la médecine et la pharmacopée traditionnelles. Elle a, dans ce cadre, organisé deux colloques internationaux et dirigé trois ouvrages auquel s’ajoutent des participations à des recherches collectives et des articles.

Les publications principales qui s’y rapportent sont les suivantes :

  • Corps et patrimoine, Bordeaux, LEH, Les cahiers de droit de la santé du sud-est, n°18, 2014, 571 p.
  • Le patrimoine naturel et culturel de la Nouvelle-Calédonie, Aspects juridiques, en codirection avec Céline CASTETS-RENARD, Paris, L’Harmattan, Collection Patrimoine naturel et culturel, 2015, 526 p.
  • Le droit de la santé en Nouvelle-Calédonie : de la médecine traditionnelle à la bioéthique, Nouméa, Presses Universitaires de la Nouvelle-Calédonie, 2017, 378 p.
  • « De l’universalité de la bioéthique : réflexions sur la transposition des valeurs de la convention d’Oviédo dans le Pacifique », in Droit médical et Éthique médicale : regards contemporains, Mélanges en l’honneur du Professeur Gérard Mémeteau, coordonné par B. Py, F. Vialla, J. Leonhard, Bordeaux, LEH, 2015, pp. 197-205.
  • « La réglementation de la médecine traditionnelle chinoise en Océanie », in Droit tradimédical, sous la direction du professeur A. Leca, Bordeaux, LEH, intempora, 2015, pp. 71-92.
  • « Entre santé et environnement : la médecine traditionnelle à l’aide de la construction d’un nouveau lien juridique avec la terre, l’exemple kanak », Actes du colloque international bilingue Le développement durable en Océanie : vers une nouvelle éthique de l’AGORA SHS NC Réseau des Sciences Humaines et Sociales de Nouvelle-Calédonie, le Centre des Nouvelles Études sur le Pacifique et l’Institut de Recherche pour le Développement, Koohnê, 24, 25, 26 avril 2013, 2015, pp. 402-414
  • « Lois du pays en matière de santé publique: une compétence à conquérir » in Quinze ans de lois du pays, sous la direction de Carine David, Aix-en-Provence, PUAM, 2016, pp. 209-216.