Le professeur Bonnabel désigné meilleur jeune chercheur européen

Le professeur de l’UNC reçoit le prestigieux prix européen de meilleur jeune chercheur en sciences de l’automatique 2021

Silvère Bonnabel, professeur des universités en mathématiques à l’UNC, vient de remporter le très prestigieux « European Control Award », prix européen du meilleur jeune chercheur en automatique. Ce prix distingue chaque année un chercheur de moins de 40 ans dans le domaine de l’automatique, exerçant dans un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche européen. Ce prix est décerné par l’association européenne du contrôle, et la sélection assurée par un jury regroupant des sommités européennes du domaine.
Avec ce prix européen, Silvère Bonnabel rejoint la liste très sélective des précédents récipiendaires, tous d’exceptionnels chercheurs européens aux affiliations prestigieuses telles que l’université d’Oxford, l’ETH Zurich ou le CNRS.

Meilleur chercheur européen de moins de 40 ans en automatique

Silvère Bonnabel s’était déjà illustré l’an dernier en recevant, avec des chercheurs de l’Université de Berkeley aux États-Unis, le prix de la meilleure publication pour la période 2017-2019 dans la revue internationale Automatica, l’une des deux meilleures revues internationales de la discipline. L’automatique ou la théorie du contrôle – « control » en anglais – est une discipline à l’intersection de nombreux domaines scientifiques, qui repose sur des développements mathématiques et permet de traiter des problèmes de l’ingénieur. L’automatique a joué un rôle fondamental dans la conquête spatiale et continue d’être une discipline très active, aussi bien sur le plan de la recherche académique que celui des applications industrielles. La discipline est très largement enseignée dans les universités à travers le monde.

Sur le plan de la recherche le professeur Bonnabel travaille en collaboration au niveau local (UMR Enthropie, CNRT mines et territoires, laboratoire de sciences de l’UNC ISEA) et national avec notamment un co-encadrement de thèse avec un chercheur de l’Inria et de l’Académie des sciences, et des collaborations scientifiques avec les multinationales de référence des secteurs de l’aéronautique et de l’industrie de défense que sont Safran (avec qui il travaille sur la robotique des systèmes autonomes) et Thalès (avec qui il travaille sur la reconnaissance d’objets par radar).

Une contribution notable à la navigation aérienne et des applications industrielles directes

Si le prix récompense l’ensemble de sa carrière, ce sont sans doute les travaux du professeur Silvère Bonnabel en collaboration avec Axel Barrau, docteur en robotique, ingénieur au sein de la grande entreprise Safran et chercheur associé à l’École des Mines de Paris, qui auront particulièrement marqué le jury.

Silvère Bonnabel et Axel Barrau ont amélioré le « filtre de Kalman », un algorithme utilisé dans tous les avions de ligne commerciaux (y compris ceux d’Airclain) permettant à l’appareil de se localiser, et ayant joué un rôle absolument critique dans l’exploration spatiale, notamment les premiers alunissages. Leur méthode, fondée sur des résultats mathématiques de géométrie différentielle, permet des gains de performances du filtre de Kalman. Elle a rapidement conduit à un premier produit industriel de haute performance dans le domaine de la navigation commercialisé par l’entreprise Safran.

À l’heure de la compétition entre Boston Dynamics et Tesla pour le développement de robots complètement autonomes, nul doute que ces travaux seront mis à profit pour le développement de la navigation automatisée, ainsi que plus largement dans la robotique.

 

Les travaux de Silvère Bonnabel portent notamment sur le « filtre de Kalman » utilisé pour la navigation aérienne (photo Sylvian Rafard-Artigue, Airbus A-330 Aircalin stationné à Narita, 2018).

 

Une nomination par l’Australie, gage d’une intégration régionale renforcée de l’UNC

Les conditions ayant permis ce nouveau succès du professeur Bonnabel sont à chercher du côté de notre grand voisin australien. En effet, pour obtenir le prix, un chercheur doit d’abord être nominé auprès du jury par un scientifique mondialement reconnu du domaine. Dans le cas du professeur Bonnabel, son dossier a été présenté et porté par Rob Mahony, professeur des universités à l’Université Nationale d’Australie (ANU).

Un chercheur de classe mondiale placé en face des étudiants de prépa

Outre ses activités de recherche, le professeur Bonnabel enseigne aux 2e et 3e année de licence de mathématiques à l’UNC où il dispense des cours. Il propose également aux étudiants de les encadrer dans leurs projets de recherche et il est particulièrement impliqué au sein de la prépa ingénieur de l’université : le cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles. Une prépa qui voit chaque année ses étudiants s’envoler vers les plus prestigieuses grandes écoles françaises d’ingénieurs comme récemment Solange Taut, première étudiante vanuataise à intégrer l’école d’aéronautique SupAéro.
Le professeur Bonnabel est également le directeur scientifique de la Nuit de la science organisée chaque année à l’UNC à l’occasion de la Fête de la science, Nuit de la science qui aura lieu le 6 octobre cette année.

Catherine Ris, présidente de l’université, a félicité chaleureusement le professeur Bonnabel pour cette prestigieuse récompense : « Ce prix très convoité dans la communauté des chercheurs en automatique/robotique donne une visibilité et une crédibilité renforcée non seulement à notre collègue mais également à notre établissement, et dans le même temps facilitera notamment ses collaborations
avec les grandes équipes de recherche internationales. Son succès rejaillit sur l’UNC et nous en sommes très fiers en tant que communauté universitaire. Il démontre que malgré la petite taille de notre université, nos collègues décrochent des distinctions prestigieuses et sont publiés dans les plus grandes revues scientifiques du monde (Nature, Science, etc.), attestant de la qualité des travaux de recherche réalisés à l’UNC. Félicitations Silvère ! », lui a–t-elle écrit à l’annonce de cette nouvelle exceptionnelle.

PARTAGERFacebookTwitterLinkedinLe professeur de l’UNC reçoit le prestigieux prix européen de meilleur jeune chercheur en sciences de l’automatique 2021 Silvère Bonnabel, … Lire la suite