Une mission scientifique internationale à Ouvéa

Une mission scientifique internationale aura lieu à Ouvéa pendant une semaine à partir du lundi 30 septembre dans le cadre d’un projet international dont le co-porteur est Cyril Marchand, professeur des universités en sciences de la Terre et de l’environnement à l’UNC. Le porteur du projet est le professeur néo-zélandais Andrew Swales de l’Institut national néo-zélandais pour l’eau et la recherche atmosphérique (NIWA).

Le projet de recherche MANA’O a pour objectif d’étudier et de mesurer l’influence de la montée des océans sur la mangrove d’un atoll dans un contexte de changement climatique. Ce projet et cette mission de terrain font un écho particulier au dernier rapport du GIEC particulièrement alarmant sur la santé des océans et des zones glacées de notre planète… Ce projet de recherche international doit permettre au final une meilleure compréhension de l’évolution de la mangrove dans un contexte de changement climatique et de mesurer précisément l’impact de la montée des océans sur l’atoll. Ce sont non seulement les aspects techniques et écologiques qui seront étudiés mais également le lien entre changement climatique et adaptation du milieu et des populations qui y vivent.

Outre le professeur Cyril Marchand de l’UNC, l’équipe de scientifiques qui mènera cette mission sera composée de 5 chercheurs venus d’Australie (Université du Queensland), de Nouvelle-Zélande (Institut national de l’eau et de la recherche atmosphérique – NIWA), des États-unis (Université d’État de la Louisiane (LSU) et Institut d’études géologiques des États-unis – USGS), et de Singapour (Université nationale de Singapour). La qualité des chercheurs impliqués et l’envergure des institutions dont ils sont issus montrent l’intérêt que représente ce projet de recherche dans le contexte actuel de changement climatique.
Ce projet international a reçu des financements pour un montant total de plus de 22 millions CFP provenant du Fonds Pacifique (France), de la National Geographic Society (USA), du National Institute of Water and Atmospheric Research (Nouvelle-Zélande), et du United States Geological Survey (USA).

Les chercheurs seront accueillis à la tribu de Téouta qui accompagnera les scientifiques sur les différents lieux de recherche et qui partagera également ses observations empiriques de l’évolution du milieu.

Lors de cette mission scientifique à Ouvéa, des interventions sont prévues dans les écoles afin de sensibiliser les plus jeunes à la préservation de la mangrove.

PARTAGERFacebookTwitterUne mission scientifique internationale aura lieu à Ouvéa pendant une semaine à partir du lundi 30 septembre dans le cadre … Lire la suite