Soutenance de thèse « Transferts de matière organique et fonctionnement des réseaux trophiques côtiers aux îles Marquises »

Le 30 Avr 19 de 18h à 20h
Amphi 400
Campus universitaire
UNC-EDP

Soutenance de thèse de Pauline Fey  (EDP-UNC) ouverte à tous.

Cette thèse est financée par le LabEx « Corail », CRIOBE, Université de la Nouvelle-Calédonie, Délégation à la recherche de la Polynésie française.

Résumé

En Polynésie française, l’archipel des îles Marquises est considéré comme l’un des plus éloignés de tout continent. Ces îles hautes volcaniques, peu peuplées, se distinguent de l’ensemble polynésien par de nombreuses particularités environnementales et écologiques. Les formations coralliennes des Marquises participent à cette originalité, la diversité et le recouvrement corallien sont relativement faibles et les îles sont dépourvues de barrières récifales. L’interaction entre des courants forts et le relief sous-marin complexe semble générer des phénomènes d’enrichissement des eaux de surface en nutriments profonds. Les eaux baignant les Marquises sont ainsi exceptionnellement riches en éléments nutritifs au regard des autres archipels polynésiens, favorisant le maintien d’une forte production primaire phytoplanctonique toute l’année. Ces caractéristiques, entre autres, constituent une situation environnementale particulière à l’échelle de l’Océan Pacifique, laissant suggérer un fonctionnement trophique particulier des écosystèmes côtiers marquisiens.

L’objectif principal de ce travail de thèse est ainsi d’améliorer les connaissances sur l’écosystème corallien des Marquises, via l’étude des relations alimentaires entre les organismes qui le compose. Pour cela il est nécessaire de (1) caractériser les sources de matière organique (MO) disponibles dans le système, (2) d’identifier les sources principalement utilisées par les consommateurs et (3) de suivre leur transfert et leur implication dans la structuration des réseaux trophiques. Pour répondre à ces questions, trois approches méthodologiques permettant l’étude des relations trophiques ont été couplées. L’analyse isotopique du carbone (δ13C) et de l’azote (δ15N) a été complétée par la caractérisation des acides gras marqueurs trophiques et l’analyse isotopique de composés spécifiques (ici δ15N des acides aminés).

La recherche appliquée est nécessaire à l’amélioration de la conservation, ainsi mieux comprendre les relations entre organismes, leurs rôles écologiques et le fonctionnement global des écosystèmes permet d’évaluer leur sensibilité face aux perturbations.

Composition du jury de thèse

Dr. Mireille HARMELIN-VIVIEN CNRS-MIO Rapporteur
Pr. Nicholas V.C POLUNIN Newcastle University Rapporteur
Dr. Anne LORRAIN IUEM, IRD – LEMAR Examinateur
Dr. Daniela BANARU Université d’Aix-Marseille – MIO Examinateur
Pr. Yves LETOURNEUR UNC – ISEA Directeur
Dr. Valériano PARRAVICINI EPHE – CRIOBE Co-directeur

 

Partenariats

  • Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC) – Institut des Sciences Exactes et Appliquées (ISEA)
  • École Pratique des Hautes Études (EPHE) – Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (CRIOBE) à Moorea
  • Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) de Paris
  • Université de La Rochelle (ULR) – LIENSs

Contact

Pauline Fey

pauline.fey@gmail.com

 

 

 

 

Le 30 Avr 19 de 18h à 20h

PARTAGERFacebookTwitter Soutenance de thèse de Pauline Fey  (EDP-UNC) ouverte à tous. Cette thèse est financée par le LabEx « Corail », CRIOBE, … Lire la suite