Soutenance de thèse – « Les rhizobactéries des sols ultramafiques de Nouvelle-Calédonie : caractérisation, rôle dans l’adaptation des plantes à la contrainte édaphique et interaction avec les champignons mycorhiziens à arbuscules »

Le 18 Juin 19 à 17h30
Amphi 400
Campus universitaire
UNC-EDP

Soutenance de thèse d’Alexandre Bourles (EDP-UNC) le 18 juin à 17h30, ouverte à tous.

Un tiers de la surface de la Nouvelle-Calédonie est recouvert par des massifs ultramafiques caractérisés par des conditions édaphiques extrêmes contribuant au développement d’une flore unique reconnue à travers le monde. L’interaction avec les micro-organismes du sol et notamment les rhizobactéries constitue une adaptation essentielle chez ces plantes. C’est dans ce contexte que s’insère cette thèse dont l’objectif est de comprendre le rôle de ces rhizobactéries dans l’adaptation des plantes à la contrainte édaphique. Cette thèse s’intéresse plus particulièrement aux bactéries appartenant au genre Burkholderia et Curtobacterium. Ce travail a été scindé en trois objectifs : (1) Caractériser les isolats bactériens, (2) Évaluer la réponse adaptative des bactéries à la contrainte édaphique et (3) Évaluer l’action promotrice de la croissance des plantes. Ce travail a permis de mettre en évidence l’existence de taxons bactériens originaux inféodés aux sols ultramafiques avec des mécanismes particuliers impliqués dans la tolérance aux métaux et jouant un rôle majeur dans l’adaptation des plantes à la contrainte édaphique. Cependant, ces inoculations bactériennes seules n’ont pas permis d’améliorer significativement la croissance des plantes. Des essais de co-inoculation avec des champignons mycorhiziens à arbuscules ont montré des effets bénéfiques sur la mise en place de la symbiose mycorhizienne entraînant une amélioration de la croissance des plantes. D’un point de vue appliqué, les résultats de ce travail de thèse ont permis de montrer que l’interaction de ces rhizobactéries avec les champignons mycorhiziens à arbuscules constitue une voie prometteuse pour la restauration des sites miniers dégradés de Nouvelle-Calédonie.

Composition du jury de thèse

  • Wafa Achouak, professeur, Université d’Aix-Marseille
  • Hamid Amir, professeur, UNC
  • Cyril Goarant, directeur de recherche, Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie
  • Linda Guentas,  maître de conférences, UNC
  • Philippe Jourand, chercheur HDR, LSTM-IRD Montpellier
  • Philippe Michaud, professeur, Polytech Clermont Ferrand
  • Lionel Moulin,  directeur de recherche, LSTM-IRD Montpellier

Partenariats

  • Laboratoire des symbioses tropicales et méditerranéennes (LSTM)
  • Université Clermont Auvergne
  • Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines (LBCM)
  • Biotecal

 

 

Le 18 Juin 19 à 17h30

PARTAGERFacebookTwitterSoutenance de thèse d’Alexandre Bourles (EDP-UNC) le 18 juin à 17h30, ouverte à tous. Un tiers de la surface de … Lire la suite