« Sexe chez les fourmis : quand l’exception devient la norme »

Le 25 Oct 2017 à 18h
Campus universitaire
Amphitéâtre 400
Xim Cerda, chercheur CSIC

L’extraordinaire diversité des fourmis implique aussi une énorme diversité sur les modes de vie et les stratégies de reproduction.
Conférence grand public proposée le 25/10 à 18h00 à l’UNC par Xim Cerda, chercheur CSIC, directeur de la station biologique de Doñana à Séville.
Chez la plupart des espèces, les sociétés sont composées par une certaine quantité d’ouvrières stériles et une ou quelques reines reproductrices. La norme c’est le vol nuptial, où se produit l’accouplement des mâles et femelles. Mais, il y a des espèces sans vol, avec l’accouplement à l’intérieur de la colonie, ou bien sur le sol en terrain ouvert. Chez d’autres fourmis, il peut y avoir des ouvrières capables de pondre des œufs et de produire d’autres ouvrières et même des reines (parthénogénétiques). Il y a aussi des espèces clonales, avec des populations où les mâles ont disparu. Ce catalogue de cas qui ne respectent pas la norme s’élargit jour après jour avec les plus récentes recherches. C’est une évidence que l’évolution ne s’arrête jamais.
Conférence grand public ouverte à tous.

Biographie Xim Cerda
Né à Majorque (îles Baléares) en 1960, Xim Cerda est un spécialiste de l’écologie des fourmis qu’il étudie depuis le milieu des années 80 (master et thèse à l’université autonome de Barcelone en 1989). Chercheur au CSIC (équivalent espagnol du CNRS), il travaille depuis 1998 à la Station Biologique de Doñana, institut de recherche du CSIC dont il est directeur depuis octobre 2015.

Au cours de sa carrière, Xim a travaillé notamment sur les interactions fourmis-plantes (dissémination/prédation des graines par les fourmis), plus récemment sur l’impact des fourmis invasives, ou encore l’évolution du système des castes chez les fourmis du désert du genre Cataglyphis, combinant des approches multiples incluant l’écologie du comportement, l’écologie chimique, la phylogéographie et la physiologie. Par ailleurs, il a participé entre 2004 et 2008 aux travaux d’éradication du rat noir à l’île Surprise (Entrecasteaux, Nouvelle Calédonie), avec l’Université Paris Sud.

Xim Cerda est actuellement le président de la section francophone de l’Union internationale pour l’étude des insectes sociaux.

 

Contact
Xim Cerda
xim@ebd.csic.es

 

 

Crédit photo : (c) Alex-wilde

Le 25 Oct 2017 à 18h

L’extraordinaire diversité des fourmis implique aussi une énorme diversité sur les modes de vie et les stratégies de reproduction. Conférence … Lire la suite