Quels outils de télédétection pour suivre les bassins aquacoles en activité et pour réhabiliter les sites abandonnés ?

13 Juil 18 à 18h
Université de la Nouvelle-Calédonie, amphithéâtre 400
Soutenance de thèse de Nikken Gusmawati (École doctorale du Pacifique, UNC- ISEA)

La production de crevettes en Indonésie est en constante augmentation de par sa surface et l’intensification de ses élevages. Cette filière contribue au développement économique en milieu rural, à la sécurité alimentaire nationale, à l’emploi et au commerce extérieur. Cependant, ce développement rapide s’est accompagné d’effets écologiques et sociaux négatifs. Le développement de maladies dans les élevages ainsi que la dégradation de l’environnement côtier a conduit à l’abandon de 250 000 hectares de bassins dans le pays. Leur réhabilitation dans le cadre d’une activité durable est aujourd’hui une priorité pour le gouvernement indonésien.Soutenance de thèse de Nikken Gusmawati (École doctorale du Pacifique, UNC-ISEA)

Soutenance de thèse de Nikken Gusmawati (École doctorale du Pacifique, UNC- ISEA)

L’objectif de cette thèse est de développer des outils et des méthodes, basées sur de l’imagerie satellites à très haute résolution spatiale (THRS), (1) pour une meilleure gestion des sites de production et (2) pour réhabiliter les sites abandonnés. L’estuaire de la Perancak situé dans la province de Bali, une zone de production en déclin, a été choisi comme site pilote. Ce travail a été réalisé dans le cadre du projet INDESO dont l’objectif était de fournir des outils et des méthodes pour une meilleure gestion des ressources côtières et marines en Indonésie.

Le premier outil développé avait pour objectif de cartographier automatiquement les bassins d’élevage. À cet effet, une méthode basée sur la détection des contours a été mise en place et comparée à deux autres méthodes, la première basée sur la méthode de croissance des régions, la seconde sur une classification non supervisée (plus particulièrement la méthode Isocluster). Notre méthode a permis de détecter une forte proportion de bassins avec une meilleure précision.

Le second outil avait pour objectif de distinguer les bassins actifs des bassins abandonnés. Un indicateur intégré (IPAI) basé sur quatre critères identifiés sur les images THRS que sont la présence d’eau, d’aérateur(s), de ponton(s) d’alimentation et de végétation, a été développé. Cet indicateur permet de distinguer significativement un bassin actif d’un bassin inactif. La présence de ponton est le critère qui s’est révélé être le plus discriminant.

Cet indicateur a été utilisé sur l’estuaire de la Perancak pour suivre la dynamique d’abandon des bassins, liée au développement des maladies dans les élevages, entre 2001 et 2015. Deux facteurs de risque conduisant à l’abandon ont été mis en évidence : le climat et le positionnement des bassins au sein de l’estuaire. Ces résultats suggèrent qu’une approche spatiale doit être prise en compte pour la réhabilitation des bassins. Trois zones ont été définies à partir de leur résilience spatiale aux maladies. Le niveau de connectivité entre des bassins via le réseau hydrologique augmente le risque d’abandon. À noter que la présence actuelle des pathogènes (White Spot Syndrome Virus, WSSV) dans les bassins et probablement dans l’environnement génère une mémoire écologique défavorable à la réhabilitation de fermes aquacoles de crevettes.

À partir de ces résultats, une première proposition de plan pour réhabiliter les bassins abandonnés a été formulée dans le cadre d’une approche écosystémique. Pour lutter contre les maladies, ce plan suggère de développer une aquaculture multi-trophique intégrée (AMTI), basée sur la diversité des espèces élevées et de leur positionnement dans la chaine trophique, à l’échelle de l’estuaire. Les méthodes et les études qui doivent être conduites pour rendre opérationnelle cette proposition sont discutées.

Vidéo de la soutenance

 

Membres du jury
  • Nazha Selmaoui-Folcher (directrice thèse, UNC-ISEA) ;
  • Hugues Lemonnier (co-directeur de thèse, IFREMER) ;
  • Viviane Boulo (IFREMER) ;
  • Yves Letourneur (UNC) ;
  • Pierre Labrosse (CMRT Polynésie) ;
  • Dietrich Bengen (IPB Indonésie) ;
  • Philippe Gaspar (CLS).

Arrêté portant autorisation de soutenance

13 Juil 18 à 18h

La production de crevettes en Indonésie est en constante augmentation de par sa surface et l’intensification de ses élevages. Cette … Lire la suite