PIURN : retour sur la 3ème conférence du réseau

Plus de 130 participants, chercheurs du réseau de recherche des universités insulaires du Pacifique (Pacific Islands Universities Research Network – PIURN), d’Australie et de Nouvelle-Zélande ont suivi avec intérêt la 3ème conférence du PIURN accueillie par l’université de la Polynésie française, du 8 au 10 octobre 2018. Retour sur ces 3 jours de travaux.

Gouvernance : présidence et vice-présidence du PIURN
Le comité directeur du PIURN s’est réuni le 10 octobre 2018 à Papeete (Polynésie française), en marge de la 3ème conférence du réseau. À cette occasion, le comité directeur a désigné, comme le prévoit l’accord de coopération du PIURN, son président et vice-président pour une période de 3 ans.
M. Derrick Armstrong, vice-président « Recherche, innovation et international » de l’université du Pacifique Sud (USP) est nommé président du PIURN. M. Gaël Lagadec, président de l’UNC, est nommé vice-président du PIURN.
Les 2 présidents prennent appui pour la mise en œuvre de leurs décisions sur 2 co-directeurs, Mme Gwénaëlle Renaud, directrice de la recherche et de l’international à l’UNC et M. Jito Vanualailai, directeur de la recherche à l’USP. M. Iswar Guiry, chargé de mission recruté à plein temps par l’UNC pour le PIURN, est l’interlocuteur privilégié des chercheurs du réseau afin de faire émerger des projets de coopération scientifique à l’échelle de la région. Son poste est basé à Fidji où il est hébergé à titre gracieux dans les locaux de l’USP.

10 chercheurs de l’UNC sélectionnés par le comité scientifique
Toutes les équipes de recherche de l’UNC étaient représentées dans la délégation conduite par M. Jean-Marc Boyer, vice-président de l’UNC en charge de la recherche, lors de la 3ème conférence du PIURN. Reflet de la diversité et de la qualité des recherches menées par l’université, les présentations de 10 chercheurs de l’UNC ont couvert 7 des 9 thématiques retenues par le comité scientifique.

  1. La place des femmes dans les économies insulaires du Pacifique : M. M. Bunel (LARJE)
  2. Les tendances actuelles de la littérature Mme V. Soula (TROCA)
  3. La question de la violence lors des premiers contacts entre Océaniens et Européens : M. L. Lagarde (TROCA)
  4. Transmission des langues dans un contexte multilingue : Mmes S. Geneix et S. Béarune (ERALO), M. F. Wacalie (LIRE)
  5. Contributions aux politiques publiques : Mme N. Angèle-Halgand (LARJE)
  6. Utilisations durables des ressources naturelles : Mme S. Mapou (ISEA)
  7. Pratiques (agriculture familiale) et sécurité alimentaire : Mme P. Gunkel, M. J. M. Fotsing (ISEA)

La délégation UNC comprenait également Mmes É. Lainé-Forrest, présidente de la commission des relations internationales de l’UNC et G. Renaud, directrice de l’appui à la recherche ainsi que M. I. Guiry, chargé de mission PIURN, qui ont pu identifier de nouvelles pistes de travail avec les universités du réseau.
En marge de la conférence s’est tenu un séminaire de linguistique sur « les outils numériques et analytiques pour décrire et transmettre les langues d’Océanie » auquel ont participé des chercheurs de l’université de Polynésie Française, de l’UNC, de l’Australian National University et de l’université de Melbourne. Ce fut également le moment d’évoquer les 10 projets transnationaux en cours financés par l’USP et l’UNC. Depuis 2017, ces 2 universités ont investi près de 20 millions de francs pour des projets scientifiques impliquant des chercheurs des universités membres. La prochaine étape aura lieu en 2019 à l’UNC pour la suite des travaux.

Accord de coopération avec le Forum de développement des îles du Pacifique
Lors de la 3ème conférence du réseau, un accord de coopération a été signé entre le PIURN et le Forum de développement des Iles du Pacifique (Pacific Island Development Forum – PIDF). Le PIDF est une agence multilatérale des Iles du Pacifique organisée en tant que plateforme d’action rassemblant des leaders des secteurs public, privé et de la société civile afin d’accompagner les défis de développements régionaux, et dont la mission est l’avènement d’une économie durable par des stratégies inclusives, une gouvernance incluant toutes les parties prenantes, et des partenariats authentiques. La mission du PIURN est de favoriser la recherche, l’innovation et la collaboration afin de mieux servir les besoins et aspirations des peuples du Pacifique.
Les deux organisations ont notamment convenu d’échanger des informations et documents concernant des sujets d’intérêt mutuel, de s’informer des développements et progrès de leurs activités respectives, d’entreprendre des programmes et projets conjoints.

Le PIURN : un exemple de bonne pratique pour l’ONU
Le PIURN a été sélectionné par l’ONU lors de la réunion interrégionale (Pacifique-Afrique-Caraïbes) qui s’est tenue à Apia le 29 octobre 2018 comme exemple de bonne pratique permettant d’atteindre les objectifs de développement durables (ODD) que les Petits états insulaires en développement (PEID) s’étaient fixés lors de la conférence d’Apia en 2014.
Les territoires de la Commission Pacifique des PEID étant tous représentés dans le PIURN à travers leurs universités nationales ou les campus locaux de l’USP (sous statut d’État souverain ou d’observateur), le PIURN est un outil durable permettant de fédérer les initiatives scientifiques à l’échelle du Pacifique.
Ainsi, le PIURN a présenté devant l’assemblée de quelle manière sa mission et ses actions de recherche contribuaient aux priorités des PIED principalement sur des questions de sécurité alimentaire, de lutte contre les maladies non-transmissibles, contre le changement climatique.

Délégation de l’UNC conduite par M. J. M. Boyer (1er en partant de gauche), en présence de M. M. Abdelghani-Idrissi, délégué territorial à la recherche et à la technologie, haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie (4ème en partant de la gauche).

 

Signature du MOU à Papeete (de g. à d., M. J. M. Boyer, vice-président de l’UNC en charge de la recherche, M. F. Martel, secrétaire général du PIDF, M. J. Vanualaila, co-directeur du PIURN) à l’issue de la 3ème conférence PIURN.

 

M. J. Vanualaila, codirecteur du PIURN (2ème en partant de la droite) – Réunion inter-régionale préparatoire de la revue à mi-parcours du processus de Samoa des Petits états insulaires en développement (PEID), organisée par l’ONU (département des affaires économiques et sociales – UNDESA) le 29 octobre 2018 à Apia (Samoa).

 

Contacts
Gwénaëlle Renaud,  directrice de la recherche et de l’international à l’UNC
Courriel : gwenaelle.renaud@unc.nc

Iswar Guiry, chargé de mission pour le PIURN
Courriel : iswar.guiry@usp.ac.fj

Plus de 130 participants, chercheurs du réseau de recherche des universités insulaires du Pacifique (Pacific Islands Universities Research Network – … Lire la suite