Modélisations de processus stochastiques ou déterministes à différentes échelles spatiales et temporelles

23 Avr 2018 à 18h
Amphi 400
Campus universitaire
UNC / IRD

Soutenance Habilitation à diriger la recherche de Morgan Mangeas (IRD), ouverte à tous.

Modélisations de processus stochastiques ou déterministes à différentes échelles spatiales et temporelles : Applications dans le domaine de l’environnement et de la santé passé, présent, futur

Les travaux décrits dans ce mémoire HDR s’inscrivent dans le cadre de la modélisation de processus spatio-temporels dans le domaine de l’environnement et de la santé.
Pour la plupart des problématiques, les variables exogènes et endogènes qui influent sur la dynamique de ces processus dépendent des échelles spatiales et temporelles dans lesquelles les phénomènes sont observés avec des interrelations le plus souvent de nature non linéaire. Ces caractéristiques nécessitent une maîtrise des familles de modèles à utiliser (mécaniste/statistique/hybride, linéaire/non linéaire, paramétrique/non paramétrique. . .), l’utilisation de méthodes de sélection des variables pertinentes et un contrôle fin des méthodes de validation et des critères de performance des modèles calibrés.Les options choisies dépendent aussi des objectifs identifiés (compréhension des interrelations avec les facteurs explicatifs, prévision à plus ou moins long terme) et des données disponibles (qualité, longueur des historiques etc.).

Les exemples de modèles sont divers : incendies et impacts sur la biodiversité, services éco-systémiques des récifs coralliens et prévision des dynamiques épidémiques de la dengue. Le modèle de prévision des risques d’ignition et d’impacts a permis d’améliorer la compréhension des risques spatio-temporels liés aux incendies en Nouvelle-Calédonie et de proposer une cartographie journalière fine des risques d’incendie.

Concernant l’étude des dynamiques épidémiques de la dengue, les modèles développés apportent un éclairage nouveau sur les forçages climatiques, environnementaux et socio-économiques à une échelle mondiale, régionale et locale et fournissent des tendances d’évolution en fonction des scénarios de changement climatique.

Composition du jury de thèse

  • Gilles Durieu, Université de la Nouvelle-Calédonie
  • Abdelhap El Jai, Université de Perpignan
  • Samira El Yacoubi, Université de Perpignan
  • Christophe Menkes, IRD Nouvelle-Calédonie
  • Frédérique Seyler, IRD Nouvelle-Calédonie
  • Dominique Simpelaere, Université de la Nouvelle-Calédonie
  • Konrad Schindler, Université ETH Zurich

23 Avr 2018 à 18h

Soutenance Habilitation à diriger la recherche de Morgan Mangeas (IRD), ouverte à tous. Modélisations de processus stochastiques ou déterministes à … Lire la suite