L’UNC participe à une étude sur les pathologies du béton en Nouvelle-Calédonie

L’étude sur les pathologies du béton en Nouvelle-Calédonie plus particulièrement liées à la laumontite, un minéral de la famille des zéolites, se poursuit. Les analyses physico-chimiques sur des échantillons sont menées par une équipe de chercheuses et de chercheurs de l’université Gustave-Eiffel, et de l’Université de la Nouvelle-Calédonie. L’objectif est de comprendre comment le phénomène se déclenche afin de pouvoir y remédier efficacement et durablement.

En attendant les résultats scientifiques de l’étude, un ouvrage collaboratif, le premier du genre, portant sur les bonnes pratiques de l’utilisation du béton vient de paraître.
L’occasion de revenir sur la désagrégation du béton liée à la laumontite, de faire un point d’étape au niveau de l’étude et de présenter une vraie vision afin de dynamiser la professionnalisation de la filière en Nouvelle-Calédonie.

Communiqué de presse sur la sortie du guide sur les bonnes pratiques de l’utilisation du béton

 

Une pathologie propre à la Nouvelle-Calédonie

Le constat est récurrent sur le territoire : certaines constructions en béton souffrent d’une dégradation prématurée, liée à la présence de laumontite (de la famille des zéolites). Ce phénomène évolutif et non maîtrisé, car peu connu, se manifeste le plus souvent sur la face extérieure des ouvrages, aux endroits les plus exposés : acrotères, bordures, arêtes, etc.
Ce désordre, bien que superficiel, a des conséquences à plusieurs niveaux :

  • des constructions, qui deviennent inesthétiques avec un aspect parfois très dégradé,
  • des coûts d’intervention qui peuvent être élevés avec des réparations dont l’efficacité dans le temps n’est pas connue,
  • un préjudice pour les propriétaires qui ont investi dans un projet de vie,
  • une mauvaise image du secteur de la construction tout entier, pénalisé par le manque de connaissances de cette maladie du béton, une défiance générale envers les professionnelles et professionnels.

 

Les initiatrices et initiateurs, partenaires et financeuses et financeurs de l’étude

  • Initiatrices et initiateurs : la FCBTP, Fédération calédonienne du BTP et l’UMGO-FFB, Union de la maçonnerie et du gros œuvre de la Fédération française du bâtiment, la Direction des Achats du Patrimoine et des Moyens du Gouvernement, en charge du RCNC (référentiel de la construction de Nouvelle-Calédonie).
  • Financeuses et financeurs : le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (36 %), la FFB, Fédération française du bâtiment (33 %), l’Agence qualité de la construction, France (11%), la Fondation excellence SMA-BTP, groupe d’assureurs représenté sur le territoire (7 %).
    Ainsi que les productrices et producteurs de matériaux locaux (13 %) : Audemard- Bétonpac, Sobéca-SBTP, Sogesco-CDD, Socam-Pacifique et l’entreprise Tokuyama, fabricant de ciment local.
  • Deux contributrices et contributeurs techniques métropolitains : EGF-BTP, syndicat national des entreprises générales françaises de bâtiment et de travaux publics, et l’Unicem, Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction.
  • Les chercheuses et chercheurs : une équipe de l’université Gustave-Eiffel ainsi que de l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Les chercheuses et chercheurs de l’UNC mènent quelques activités de recherche complémentaires à celles de l’université Gustave Eiffel, en collaboration avec leurs partenaires le Pr Jean-Emmanuel Aubert, professeur des universités (Génie Civil),  Gilles Escadeillas, professeur des universités (Génie Civil), au Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions (LMDC) de l’Université P. Sabatier et INSA Toulouse.

 

Budget total de l’étude : près de 30 millions de francs pris en charge à hauteur de 36 % par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ; ce qui en fait le plus important financeur de l’étude.

Consulter le dossier de presse

 

Contacts UNC

Christine Laporte-Magoni
Maître de conférences en géochimie

christine.laporte@unc.nc

Arnaud Serres
Maître de conférences en physique

arnaud.serres@unc.nc

PARTAGERFacebookTwitterLinkedinL’étude sur les pathologies du béton en Nouvelle-Calédonie plus particulièrement liées à la laumontite, un minéral de la famille des … Lire la suite