« Fracturation polyphasée et contrôles des gisements de nickel supergène de la Nouvelle-Calédonie. Nouvelles méthodes d’exploration et modèles de gisements »

23 Oct 18 à 18h
Amphi 400
Campus universitaire
UNC

Soutenance de thèse de Marion Iseppi  (EDP-UNC) ouverte à tous.

Cette thèse est co-financée par le BRGM, l’UNC (contrat doctoral) et le CNRT Nickel et son environnement, programme Ophiostruct (terrain).

Résumé

La connaissance minéralogique et géochimique des gisements de nickel latéritique est sans aucun doute plus approfondie que celle de leur structuration. En effet, le profil d’altération oblitère le réseau de fracture affectant la roche mère sous-jacente, pourtant indispensable pour l’évaluation de la ressource car elle contrôle l’essentiel de l’altération et donc la libération du nickel. La Nappe des Péridotites de Nouvelle-Calédonie constitue un objet exceptionnel d’étude de la fracturation au sein d’une ophiolite mantellique car le soulèvement majeur et les phases d’érosion subséquentes, qu’elle a subis du Miocène à l’Actuel, ont permis de mettre au jour la structure en trois dimensions. Cependant, la facilité d’accès à la ressource fait qu’à ce jour assez peu d’études structurales ont été conduites sur les gisements, ou le plus souvent, sont restées confidentielles. L’objectif de cette étude est de mieux comprendre l’influence de la structuration de l’ophiolite sur la genèse des gisements de nickel latéritique en Nouvelle-Calédonie.

Cette étude multi-échelle a porté sur l’ensemble de la Nappe des Péridotite et se scinde en deux volets : 1) une étude structurale de terrain, et 2) l’interprétation de données d’électromagnétisme nouvellement acquises. Cette campagne de géophysique héliportée a été effectuée sur trois zones minières représentatives des différents types (morphologiques et génétiques) de gisements rencontrés en Nouvelle-Calédonie (les massifs de Koniambo et du Kopéto-Boulinda et au sud, la zone de Plaines des Lacs – Goro – Port-Boisé).

L’analyse de la fracturation des péridotites est primordiale pour comprendre les chemins de migration des eaux météoriques et donc les variations d’épaisseur du profil d’altération. Une approche minéralogique et texturale est nécessaire afin de distinguer les différents épisodes de fracturation et de remplissage statiques ou cinématiques, et permet de proposer une chronologie relative.

À la suite de cet inventaire, il est possible d’identifier ces objets sur les profils d’électromagnétisme. Cette analyse permet de visualiser la géométrie des structures jusqu’à une profondeur de 300 m et montre un lien direct entre les approfondissements du profil d’altération et la présence de certaines fractures. Ainsi, il apparait clairement que les eaux météoriques empruntent des chemins préférentiels fonction de la morphologie générale du massif elle-même issue des structures héritées.

La géométrie des structures visualisées par la géophysique, combinée aux observations de terrain, permet de mieux appréhender la complexité du système. A l’issue de ce travail, il est possible de replacer chacun des types d’objets observés dans leur contexte géodynamique et ainsi de restituer l’histoire de l’ophiolite depuis l’accrétion océanique jusqu’à son émersion à l’Oligocène. Un modèle révisé de la genèse des gisements de nickel en Nouvelle-Calédonie est présenté et de nouveaux guides d’exploration sont proposés. L’électromagnétisme s’avère être une méthode particulièrement adaptée pour visualiser la géométrie globale du profil d’altération et constitue une aide substantielle à la prospection et la modélisation des gisements de nickel.

Mots clés : Nouvelle-Calédonie – Nickel supergène – Nappe des Péridotites – Fracturation – Mouvements gravitaires – Électromagnétisme héliporté – Serpentinisation

 

 

Composition du jury de thèse

  • Dominique Cluzel, Université de la Nouvelle-Calédonie
  • Michel Jebrak, UQAM
  • Luc Barbanson, Université d’Orléans
  • Bernard Robineau, SGNC
  • Marguerite Godard, Université de Montpellier
  • Benjamin Le Bayon, BRGM
  • Brice Sevin, SGNC
  • Vincent Mardhel, BRGM

Contact

Marion Iseppi

marion.iseppi@gmail.com

 

23 Oct 18 à 18h

Soutenance de thèse de Marion Iseppi  (EDP-UNC) ouverte à tous. Cette thèse est co-financée par le BRGM, l’UNC (contrat doctoral) … Lire la suite