En avant-première à l’UNC « Café calédonien l’alchimie d’un pays »

Le 01 Sep 21 à 18h
Amphi Guy Agniel
Campus de Nouville
UNC
NC 1ère

En partenariat avec Nouvelle-Calédonie La Première, l’UNC organise un ciné-débat sur le « Café calédonien l’alchimie d’un pays » le mercredi 1er septembre à 18h à l’amphi Guy Agniel du campus de Nouville. L’événement est ouvert gratuitement à toutes et à tous. Le magazine ITINÉRAIRES vous emmène sur les traces du café calédonien, à travers l’histoire d’un personnage fort : Erick Goujon, jeune calédonien qui souhaite  mélanger son savoir-faire acquis à l’international à celui des « vieux », afin de produire et d’exporter un café très haut-de-gamme !

Erick, métis kanak-calédonien de 40 ans, a grandi dans les cerises de café de ses grands-parents dans la vallée de Tchamba. À l’époque des Événements, sa famille doit abandonner la plantation. À sa majorité, il quitte le Caillou pour faire des études et voyager à travers le monde. Mais il n’oublie jamais le café ! Aujourd’hui, il est de retour avec une solide formation en caféiculture et en transformation de ce grain précieux. Il a décidé de rallumer le flambeau de ses Anciens et de créer un café d’excellence exportable dans des pays comme les États-Unis ou les Émirats Arabes Unis. « Grand-père sait faire un bon café ! » est le récit de cette véritable aventure humaine.

Un voyage chez les acteurs du café d’hier et d’aujourd’hui

Dans ce film, Erick ira à la rencontre des producteurs en brousse et en tribu, sur les traces de ceux qui ont été les acteurs majeurs d’une filière locale plébiscitée dans le monde. Il entreprendra également un voyage initiatique à travers ses origines, lui qui descend à la fois de colons caféiculteurs et de cultivateurs kanak. Le titre du film « Grand-père sait faire un bon café ! » n’est d’ailleurs pas un hasard ! Il se fait aussi l’écho de ce respect des Anciens, ancré dans la culture calédonienne et kanak, inhérente à l’éducation d’Erick. « Ce film c’est aussi rendre hommage au travail des Anciens, perpétuer la culture café qu’ils ont initié tout en l’adaptant à notre société contemporaine industrialisée, connectée et mondialisée, indique l’auteur du film. Comme dit Erick, mon grand-père, mon arrière et mon arrière-arrière-grand-père étaient agriculteurs. J’ai grandi les mains dans la terre, les pieds dans la paille, et, quelle fierté serait-ce un jour de valoriser leurs cultures, leurs terres, et de partir en quête initiatique comme l’ambitionne Erick ». Enfin il posera un regard contemporain sur le potentiel « café » qui n’a pas encore dit son dernier mot grâce à l’engagement d’une nouvelle génération prête à prendre la relève. Car, à l’heure où l’on parle d’autosuffisance alimentaire dans le pays, en matière de fruits, de céréales, comment ne pas penser au café, l’une des denrées les plus consommées dans le monde, y compris par les Calédoniens ?

Faire (re) découvrir un pan méconnu de l’histoire calédonienne

Ce film est également l’occasion d’effectuer un voyage dans l’histoire de la Calédonie à travers un angle original. De l’introduction du café sur la Grande Terre qui remonte en effet aux origines mêmes de la colonisation – beaucoup de Calédoniens ignorent que leurs ancêtres ont peut-être débarqué en Calédonie pour planter du café – au café favori de Winston Churchill qui a gagné de nombreux prix internationaux dans les années 20 et 30, les angles économique et agricole du café calédonien seront soulevés.

Un film documentaire de 52 mn

Réalisé par AURELIE MACEDO

Une production LATITUDE 21 PACIFIC

Le 01 Sep 21 à 18h

PARTAGERFacebookTwitterLinkedinEn partenariat avec Nouvelle-Calédonie La Première, l’UNC organise un ciné-débat sur le « Café calédonien l’alchimie d’un pays » le … Lire la suite