Conférence – L’éveil aux langues océaniennes et la construction de compétences dans le domaine du lire-écrire : expériences et réflexions partagées

Le 08 Oct 19 à 18h
Amphi 250
Campus universitaire
UNC - ERALO

L’équipe de recherche ERALO organise la 11ème Conférence internationale de linguistique océanienne (COOL 11). Claire Colombel-Teuira (IFMNC) et Véronique Fillol (UNC) présenteront une conférence sur  le thème « L’éveil aux langues océaniennes et la construction de compétences dans le domaine du lire-écrire : expériences et réflexions partagées » le mardi 8 octobre 2019 à 18h en amphi 250.

L’année 2019 proclamée année internationale des langues autochtones marque :

  • les 20 ans du rapport Cerquiglini intitulé Les langues de France (remis au premier ministre Lionel Jospin)
  • les 20 ans de l’Accord de Nouméa,
  • les 20 ans de la création de la licence Langues et cultures océaniennes.

L’occasion pour nous, enseignant(e)s et chercheur(e)s engagé(e)s dans la valorisation des langues et des plurilinguismes de/en Nouvelle-Calédonie (Équipe de recherche Eralo) de proposer un bilan critique sous forme de réflexion croisée des effets institutionnels, sociopolitiques et émancipatoires de la reconnaissance des langues kanak comme langues d’enseignement et de culture.

En formulant le projet d’un destin commun, l’Accord de Nouméa ne pense pas en termes d’assimilation, d’intégration ou d’incorporation, mais en termes de coexistence dialogique, c’est-à-dire de pluriculturalisme plus que d’interculturalité et, par conséquent, de plurilinguisme.

Entre langues kanak – langues enseignées à titre facultatif (2006) – et l’enseignement des EFCK (Éléments Fondamentaux de la Culture Kanak) obligatoire depuis la rentrée scolaire 2019, nous voudrions proposer une troisième voie : celle d’une éducation au plurilinguisme en posant la question suivante : qu’est-ce que les langues océaniennes et plus largement les langues de la Nouvelle-Calédonie pourraient apporter à l’identité calédonienne de l’école pour une école plus inclusive de la diversité linguistique et culturelle ?

En d’autres termes, comment faire des langues océaniennes ou de la diversité linguistique une richesse partagée ? Une culture commune ?  Et plus précisément – dans le contexte du colloque COOL 11-  comment les travaux en linguistique océanienne peuvent-ils être didactisés ?

Avec la participation de Vahimiti Bousquet (école Louise Vergès) et Marie-Laure Ukeiweï (école publique de Canala).

Contact

Direction ERALO

direralo@unc.nc

Équipe ERALO

eralo@unc.nc

Le 08 Oct 19 à 18h

PARTAGERFacebookTwitterL’équipe de recherche ERALO organise la 11ème Conférence internationale de linguistique océanienne (COOL 11). Claire Colombel-Teuira (IFMNC) et Véronique Fillol … Lire la suite