Le projet FALAH présenté au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Jeudi 17 septembre, une délégation de l’UNC menée par son vice-président recherche Jean-Marc Boyer et composée d’enseignants-chercheurs et de la directrice de la Direction d’appui à la recherche, au rayonnement et à l’école doctorale (DARRED) a été reçue au gouvernement pour une présentation du projet FALAH (Family farming, lifestyle and health). Lauréat d’un financement du programme européen H2020 de près de 155 millions CFP sur quatre ans, le programme Falah, porté par le professeur Jean-Marie Fotsing et le maître de conférences Olivier Galy de l’Université de la Nouvelle-Calédonie et associant l’IRD et l’IAC, vient d’être présenté au gouvernement à plusieurs de ses collaborateurs de l’enseignement, de l’agriculture, de l’environnement ainsi que du plan Do Kamo, du pôle Europe du service de la coopération régionale et des relations extérieures, ainsi que du cabinet de la présidence. Cette présentation s’est déroulée en présence notamment du représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation M. Moulay Abdelghani-Idrissi et du vice-recteur/directeur général des enseignements M. Erick Roser.

Plus d’une centaine de chercheurs – de Nouvelle-Calédonie, Europe, Australie, Vanuatu, Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, etc. – sont amenés à travailler ensemble sur ce projet qui touche à trois domaines : l’agriculture familiale, la santé des populations et la sécurité alimentaire, dans un contexte de changement climatique des îles du Pacifique et désormais de crise sanitaire. Cette première rencontre a permis d’échanger sur les applications concrètes d’un tel projet de recherche pour la Nouvelle-Calédonie et les collaborations possibles de manière à développer des passerelles avec les politiques publiques notamment en matière de recherche, d’éducation (sensibilisation en milieu scolaire) et de mise en cohérence avec le plan Do Kamo.

Les discussions ont été nourries et fructueuses et ont permis d’affirmer que le projet Falah, même s’il est à dimension régionale et internationale, allait déboucher sur des implications concrètes localement, en lien avec des problématiques de santé publique de la Nouvelle-Calédonie. Si le calendrier de lancement de Falah a été chamboulé lui aussi par la crise sanitaire, il n’en reste pas moins d’actualité et les institutions ont été invitées à participer à la grande réunion de lancement officielle prévue le jeudi 5 novembre prochain à l’UNC.

PARTAGERFacebookTwitterLinkedinJeudi 17 septembre, une délégation de l’UNC menée par son vice-président recherche Jean-Marc Boyer et composée d’enseignants-chercheurs et de la … Lire la suite