Gestion intégrée des zones côtières en Indonésie

11 Juil 2017 à 18h
Amphithéâtre 250
Campus universitaire
Prof. Dr. Dietriech G. Bengen

Les perceptions des zones marines côtières en tant que propriété commune ont eu pour conséquences leur vulnérabilité et leur surexploitation.

Résumé

Une longue liste de cas souligne les destructions et les dégradations de l’environnement causées par une activité humaine incontrôlée dans une zone où l’environnement était considéré comme une propriété commune. Plus précisément, les activités humaines sur les côtes se sont souvent développées dans des zones où les utilisations conflictuelles s’affrontent pour des espaces et des ressources limitées. Par ailleurs, seule une petite partie de la société bénéficie de ces activités, alors que le coût global devient généralement un fardeau pour la majorité de la population locale et l’environnement.
Divers programmes de gestion des zones marines côtières qui ont été développés aujourd’hui ont pour objectifs de répondre à deux problèmes de base :
1. La nécessité de protéger et de soutenir les ressources côtières telles que son sol, son eau, son paysage et d’autres valeurs esthétiques ainsi que ses composantes naturelles telles que les îles barrières, les dunes de sable, les estuaires, etc.
2. La nécessité de gérer rationnellement l’utilisation des ressources côtières, de résoudre les conflits d’usage des ressources et d’assurer un équilibre rationnel entre le développement et la préservation des ressources.
La gestion des zones marines côtières est une opération complète. En tant que telle, la gestion des zones marines côtières nécessite (1) une connaissance intégrée et approfondie de ces ressources naturelles uniques ; (2) l’utilisation optimale d’une variété d’écosystèmes et de ressources côtières et marines grâce à l’intégration d’informations écologiques, économiques et sociales ; (3) une amélioration de l’approche interdisciplinaire et de la coordination sectorielle dans la gestion des défis complexes dans les zones marines côtières.

Grâce à cette approche, il est espéré que :
1. La qualité de l’environnement marin et côtier et ses ressources soient maintenues.

2. L’état social, économique et culturel de la communauté côtière en tant qu’utilisatrice des ressources côtières soit maintenu.

À l’échelle mondiale, la mise en œuvre d’une gestion intégrée marine côtière a débuté dans les années 1970 via le concept de gestion qui avait mis l’accent sur l’intégration, la coordination et la participation communautaire. En Indonésie, l’attention portée au thème de la gestion des ressources marines et côtières ne s’est intensifiée qu’en 1992, marquée par de nombreuses activités et initiatives côtières financées par des organismes donateurs internationaux.

Le conférencier

Prof. Dr. Dietriech G. Bengen
Department of Marine Science and Technology (ITK)
Faculty of Fisheries and Marine Science (FPIK)
Bogor Agricultural University (IPB)
Kampus Darmaga, Bogor 16680, INDONESIA

11 Juil 2017 à 18h

Les perceptions des zones marines côtières en tant que propriété commune ont eu pour conséquences leur vulnérabilité et leur surexploitation. … Lire la suite