Augmenter la diversité génomique pour améliorer la sélection chez les plantes cultivées : exemples chez les plantes aromatiques et à parfum

5 Déc 2017 à 18h
Campus universitaire
Amphithéâtre 400
Michel Dron, UPsud

L’amélioration des plantes ne peut être envisagée que s’il existe de la diversité exploitable dans les ressources génétiques existantes pour les caractères phénotypiques ciblés. Donc, un caractère intéressant pour son amélioration ne pourra l’être s’il ne présente une variabilité dans les ressources génétiques existantes. Le développement des nouvelles techniques de génomique haut débit permet maintenant de cribler très rapidement la variabilité nucléotidique qui peut être créée par mutagenèse. Ainsi, cela permet de prédire les chances que les mutations ainsi générées soient associées à une variabilité génétique exploitable, alors qu’elle n’existait pas dans les ressources génétiques disponibles naturellement. C’est cette approche qui sera présentée à l’aide d’exemples pris chez les plantes aromatiques et à parfum.

Conférence ouverte à tous.

Conférencier
Michel Dron, professeur émérite de biologie végétale, Université Paris sud, membre correspondant Académie Agriculture de France

Contact
michel.dron@ips2.universite-paris-saclay.fr

 

5 Déc 2017 à 18h

L’amélioration des plantes ne peut être envisagée que s’il existe de la diversité exploitable dans les ressources génétiques existantes pour … Lire la suite