Une convention-cadre avec le Vanuatu

Le partenariat signé en mars 2017 entre la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu a franchi une nouvelle étape le 27 novembre dernier avec la signature d’une convention-cadre entre le ministère l’Éducation, de la Formation et de la Francophonie du Vanuatu et quatre universités (UNC, Université Toulouse – Jean-Jaurès, Taylor’s University, Victoria University of Wellington). Objectif : développer l’offre de formation universitaire bilingue au Vanuatu.

 

Des liens solides et anciens entre le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie

Ce projet s’inscrit dans la continuité des liens entre la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu. Selon les années, près de 200 étudiants Ni-Vanuatu sont déjà comptés dans les filières de l’UNC ouvertes à Nouméa ou au Vanuatu, notamment en DAEU ou en master « Aménagement et développement des territoires océaniens » (ADTO). Cette formation de haut niveau, ouverte en mars 2017, a pour ambition d’accompagner le développement des compétences liées aux enjeux de développement et d’aménagement, notamment ceux portés d’une part, par le Schéma d’aménagement et de développement de la Nouvelle-Calédonie (NC2025) et d’autre part, par le gouvernement de la république du Vanuatu.

 

Un projet ambitieux et prometteur

La convention-cadre, signée le 27 novembre dernier au Vanuatu, prévoit la mise en place d’une nouvelle formation universitaire bilingue de premier cycle dans le domaine du tourisme et de la gestion hôtelière. Initiative novatrice, elle permettra d’associer au sein d’une même formation les domaines du tourisme, de l’hôtellerie, de l’alimentation, du point de vue non seulement des « techniques professionnelles », mais également des enjeux agricoles et environnementaux, enjeux pour le patrimoine culturel et naturel du Vanuatu.

Le partenariat signé en mars 2017 entre la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu a franchi une nouvelle étape le 27 novembre … Lire la suite