Soutenance de thèse de Benjamin Metoyer

21 Août 2017 à 17h
Amphithéâtre 400
Campus universitaire
Benjamin Metoyer (UNC)

Contribution à l’étude de la chimiodiversité des hépatiques de Nouvelle-Calédonie.

L’étude phytochimique des hépatiques de la Nouvelle-Calédonie a été réalisée sur 34 espèces d’hépatique (dont 14 endémiques) appartenant à six familles (Plagiochilaceae, Lophocoleaceae, Lepidoziaceae, Porellaceae, Lejeuneaceae et Frullaniaceae). La composition chimique, notamment en constituants volatils, de ces espèces a pu être établie pour la première fois pour la majorité des espèces étudiées, et il s’agit de la première étude phytochimique réalisée sur les genres Chiastocaulon et Acromastigum. Environ 260 constituants ont pu être déterminés pour ces espèces ci-étudiées, ils appartiennent en majorité à la famille des terpénoïdes, et à d’autres familles de métabolites secondaires d’intérêt tels que les composés aromatiques. Quatre nouveaux produits naturels ont pu être isolés et caractérisés : un dérivé du chromène (le 2-hydroxy-4,6-diméthoxy-3-(3’-méthyl-2’-butènyl)-benzoate de méthyl isolé de Plagiochila bicornuta), un sesquiterpénoïde (le zier-13,14-dien-5-ol isolé de Bazzania francana), un bibenzyls (le 5-hydroxy-4,4’-diméthoxy bibenzyl isolé de Frullania ericoides) et un bis(bibenzyl) (la vittatin isolé de Bazzania vittata).

L’activité antibactérienne d’extraits d’espèces issues de trois familles (Plagiochilaceae, Lepidoziaceae, Lejeunaceae) a été montrée sur deux souches bactériennes (Staphylococcus aureus, Staphylococcus epidermidis). Les extraits à l’éther les plus actifs sont ceux de Bazzania parisii (actif sur S. epidermidis avec une CI50 de 19,3±0,8 μg/ml) et de Bazzania subintegra (actif sur S. aureus avec une CI50 de 16,3±1,1 μg/ml). Les extraits méthanoliques les plus actifs sont  ceux : de Bazzania serrifolia (actif sur S. aureus avec une CI50 de 17,7±1,9 μg / ml), de Chiastocaulon caledonicum (actif sur S. aureus avec une CI50 de 6,7±1 μg/ml), de Bazzania sp. AD212 (actif sur S. epidermis avec une CI50 de 14,1±1 μg/ml) et de Bazzania francana (actif sur S. epidermis avec une CI50 de 17,0±1,6 μg/ml).

Consulter l’arrêté de soutenance

21 Août 2017 à 17h

Contribution à l’étude de la chimiodiversité des hépatiques de Nouvelle-Calédonie. L’étude phytochimique des hépatiques de la Nouvelle-Calédonie a été réalisée … Lire la suite